FILM À VOIR !

Bienvenue !

Tu cherches Dieu? Tu aimerais savoir ce qu'est la Bonne Nouvelle de Jésus Christ?
Alors, lis cette page et n'hésite pas Pose-nous tes questions

Question sérieuse  : Quelle est ta destinée : le Paradis ou l'Enfer ? La présence éternelle aimante du Dieu de paix ou la souffrance éternelle ?

Voici une citation qui donne à réfléchir :

Bien manger. Rester en forme. Mourir de toute façon!

C'est triste mais vrai! Peu importe ce que tu fais, tu vas mourir un jour. C'est parce que tu as transgressé la Loi de Dieu (c-à-d péché contre Lui). Péché contre Dieu? Vérifions si c'est vrai :

  • As-tu déjà menti (même un seul “petit” mensonge)?
  • Déjà volé (même pris sans permission quelque chose apparemment insignifiant)?
  • Jésus a dit : « Quiconque regarde une femme pour la convoiter a déjà commis un adultère avec elle dans son coeur. » N'as-tu jamais regardé quelqu'un avec convoitise?

Si tu as répondu « oui » à ces trois questions, de ton propre aveu, tu es un menteur, un voleur, un adultère dans ton coeur; et nous n'avons examiné que trois des Dix Commandements. Comment feras-tu au Jour du Jugement?

Seras-tu innocent ou coupable?

Tu sais que tu es coupable; et si tu meures aujourd'hui, la justice de Dieu te condamnerait à l'enfer. Je ne veux pas que tu ailles en enfer. Tu ne veux pas aller en enfer. Et Dieu ne veut pas que tu ailles en enfer!

Sais-tu ce que Dieu a fait pour t'éviter d'aller en enfer?

Il a fourni un moyen – un seul – pour que tu puisses être pardonné. Il a envoyé Son Fils pour prendre ta punition :

«  Dieu a manifesté son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous  »

la Bible, Lettre aux Romains chapitre 5 verset 8
Puis Jésus est ressuscité des morts et a vaincu la mort. Dieu promet la vie éternelle à tous ceux qui confessent et abandonnent leurs péchés, et qui mettent leur confiance en Jésus-Christ. S'il te plaît fais-le aujourd'hui... tu ne seras peut-être plus là demain. Lis dans la Bible le verset de Jean 14:21 pour une merveilleuse promesse. Puis lis la Bible tous les jours et obéis à ce que tu y lis. Dieu ne te laissera pas tomber.

Voir aussi les explications détaillées sur www.trouverDieu.com.

Êtes-vous quelqu'un de bien? test et dessin animé

Fais-donc ce test (clique sur l'image) :
Êtes-vous une bonne personne?

puis regarde le dessin animé qui suit :

Tu peux aussi lire la bande dessinée « êtes-vous une bonne personne? ».

Le message de l'Évangile : la Bonne Nouvelle du Royaume de Dieu !

Cette vidéo explique la Justice de Dieu et présente le seul moyen que Dieu a prévu pour nous sauver grâce à Jésus Christ :

Comment devient-on disciple de Jésus Christ?

Quatre éléments sont nécessaires pour devenir un disciple de Christ :

  1. Change d'attitude vis-à-vis de Dieu !
    C'est-à-dire renonce à la fois à ta manière de le juger et à ton comportement indépendant de Lui. Cela exige de reconnaître qu'ayant tout créé, c'est Lui qui décide ce qui est juste ou non, bien ou mal. De plus, c'est à toi d'accepter la seule manière par laquelle il te sauve et qui est révélé dans la Bible, à savoir ce qu'Il a accompli dans la mort de Jésus Christ crucifié sur une croix il y a 2'000 ans. C'est une folie pour le monde mais Dieu l'a voulu ainsi pour nous donner la VIE éternelle dès maintenant.
    Beaucoup croient qu'ils iront au paradis parce qu'ils considèrent être « quelqu'un de bien ». Mais ils se trompent eux-même et seront horrifiés d'être jetés en enfer au jugement dernier (cf. la section Êtes-vous quelqu'un de bien ?). Ce jour-là, Dieu nous jugera en fonction de ses critères et non pas en nous comparant aux autres ou à notre propre standard. De plus, plus la personne contre qui tu commets un crime a d'autorité, plus les conséquences sont graves. Par exemple, si tu mens à un petit enfant, il ne peut rien faire contre toi. Si tu mens à ton patron, il peut te mettre à la porte et tu perds ton travail. Si tu mens à un juge au tribunal, il te mettra en prison. Si tu mens à Dieu, il te jettera en enfer. Dieu a prévu l'enfer non pas parce qu'Il est méchant mais parce qu'Il est un juge juste et bon et que nous, nous sommes mauvais et corrompu par le péché (nos crimes contre Dieu). Au départ, la Bible explique que l'enfer n'a pas été créé pour l'homme mais pour le diable et pour ses anges.
    Cette étape du changement d'attitude s'appelle la repentance et conduit à reconnaître sincèrement tes fautes et à demander pardon à Dieu pour tes pensées, tes attitudes et tes paroles passées par lesquelles tu t'es opposé à Lui. La réponse de Dieu est de t'accorder son pardon grâce au « Sauveur » Jésus Christ.
  2. Crois en Jésus Christ !
    Il ne suffit pas seulement de croire qu'il a existé un jour. Il est nécessaire de comprendre que Dieu l'a envoyé pour nous libérer de l'esclavage du péché et de ses conséquences. Cela implique de ne pas simplement l'écouter mais aussi de mettre en pratique toutes ses paroles. Croire en Jésus, c'est lui faire confiance et lui obéir. Or, puisqu'il a dit être lui-même LA Vérité, tout ce qu'il a dit est vérité, alors croire en lui, c'est aussi accomplir tout ce qu'il a ordonné à ses disciples. Tu appelles alors Jésus Christ « Seigneur » car tu fais ce qu'il te demande, et tu sais que c'est vrai car tu as vraiment confiance en lui.
    Obéir à toutes les instructions de Jésus est le vrai sens de « avoir la foi » ou de « croire » en Dieu et en Jésus Christ.
  3. Se faire baptiser par immersion dans l'eau.
    Lorsque tu décides de devenir un disciple de Jésus Christ, de lui obéir et d'imiter sa vie parfaite, tu renonces à ton ancienne vie. Tu le déclares en te faisant plonger dans l'eau par un autre disciple. En sortant de l'eau, les disciples prient pour toi et tu es immédiatement libéré des liens du passé.
    Par le baptême, tu meurs à ton ancienne vie et lorsque tu ressors de l'eau, Dieu t'as lavé de tes péchés et te donne une nouvelle vie.
  4. Demander à Dieu son Saint-Esprit.
    Tu es désormais devenu un enfant de Dieu et Il veut donner de bonnes choses (selon Ses critères) à ses enfants, et en particulier la puissance de vivre cette nouvelle vie. Cette puissance est la personne du Saint-Esprit, la même qui était en Jésus Christ et qui lui donnait la capacité de faire des miracles et de guérir les malades. Le St-Esprit te rend capable de vivre cette nouvelle vie en te faisant grandir toujours plus à l'image de Jésus. Il te donne l'audace d'annoncer la bonne nouvelle du salut en Jésus Christ, tu guéris les malades et apporte la liberté. Si tu l'écoutes, le St-Esprit te guide dans toute la vérité. Jésus a dit :
    Quel père parmi vous donnera une pierre à son fils, s'il lui demande du pain? Ou bien s'il demande un poisson, lui donnera-t-il un serpent au lieu d'un poisson? Ou bien s'il demande un oeuf, lui donnera-t-il un scorpion? Si donc, mauvais comme vous l'êtes, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, le Père céleste donnera d'autant plus volontiers le Saint-Esprit à ceux qui le lui demandent.» (Luc 11.11-13)

Entrer dans cette vie de disciple de Christ...

… c'est naître à une nouvelle vie. Cette nouvelle naissance est un miracle que Dieu accomplit en réponse à ta confiance en Lui :

  • Tu as péché contre Dieu ➞ Il a envoyé son fils Jésus pour te sauver.
  • Tu te repents de tes fautes ➞ Il te pardonne, te donne un coeur nouveau et te libère de ton esclavage au péché et des dépendances qui te détruisent.
  • Tu confirmes avoir renoncé à ton ancienne manière de vivre en étant baptisé dans l'eau au nom de Christ ➞ Il te purifie de tes péchés et te donne une nouvelle vie.
  • Tu demandes son Esprit Saint ➞ Dieu te le donne et le confirme par un nouveau language.

Maintenant, Dieu t'as pardonné, Il a oublié tous tes crimes (péchés) contre Lui et te considère désormais comme un de ses enfants. Tu es réconcilié avec Lui et tu peux t'approcher librement de Lui. Il peut désormais écouter tes prières et te parler de diverses manières. La prière est un dialogue avec Lui : chacun parle à son tour, alors prends du temps pour L'écouter car Il a beaucoup à t'apprendre; et lis la Bible en commençant par les livres de Marc, de Luc et des Actes des apôtres.

Voilà, tu es devenu un disciple de Christ, un de ses apprentis à Sa Vie ! Il te faut maintenant suivre les instructions de ton nouveau maître, grandir dans la connaissance de Dieu et vivre la vie de disciple de Christ.


Tu trouveras des informations supplémentaires en cliquant sur ce lien www.trouverDieu.com ou sur l'image ci-dessous :

Visiter www.trouverDieu.com

Vivre la vie de disciple de Christ…

Pour t'aider à vivre la vie d'un disciple de Jésus Christ, fais attention à ne pas te perdre dans une organisation religieuse. Il ne s'agit pas d'aller dans une église pour pratiquer une religion avec ses rituels mais…

il s'agit d'une relation avec une personne, la personne la plus importante de l'univers : ton Créateur!

En effet, Dieu a créé un univers parfait, et Il a donné la terre aux hommes pour la gérer. Mais nous avons lamentablement échoué en y introduisant le péché avec toutes ses conséquences (les guerres, la maladie, la mort, …). Dieu a alors tout accompli pour que nous puissions nous réconcilier avec Lui et pour ne plus être esclaves du péché : c'est la Bonne Nouvelle du salut par la mort et la résurrection de Jésus Christ.

Tu peux être désolé ou regretter d'avoir commis un acte en raison des conséquences que tu dois supporter ou parce que tu constates que ce n'était pas le meilleur choix pour toi. Devant ce regret ou ce remord, tu peux décider de ne pas commettre cet acte à nouveau, ou tu peux récidiver, selon ce qui t'est avantageux ou ce qui te paraît sage. Ce regret avec ou sans changement d'attitude n'est pas la vraie repentance.

La vraie repentance consiste à réaliser la gravité du péché commis aux yeux de Dieu et les conséquences pour Lui (et son Fils Jésus Christ), puis à changer ta manière de penser à ce sujet en y renonçant définitivement, à confesser ta faute, et à agir désormais de manière juste aux yeux de Dieu. C'est cette vraie repentance qui conduit au salut et on ne la regrette jamais (2 Co 7.10). Elle permet de connaître la vérité (2 Tim 2.25) et d'obtenir le pardon des péchés (Luc 24.47)

Maintenant, c'est à toi de décider si tu veux changer d'attitude vis-à-vis de Dieu et du péché. Tu fais le choix de changer ton attitude (te repentir) parce que tu prends conscience que malgré le plaisir qu'il te procure, le péché est détestable aux yeux de Dieu, qu'il te pousse à faire du mal, qu'il te prive de toute relation avec Dieu et altère tes relations avec les autres. Alors, tu cries à Dieu de te sauver, tu mets ta confiance dans ce que Dieu a accompli par Jésus Christ crucifié sur la croix où il a subi la peine du péché à ta place.

Lui faire confiance pour te sauver du péché et de la mort, pour te guérir et te libérer, c'est ça la foi en Dieu.

Ensuite, tu t'engages sur un tout nouveau chemin : celui de disciple de Jésus Christ, c'est-à-dire que Dieu veut que tu sois semblable en tout point à Jésus. Pour ça, tu lis la Bible (en particulier le Nouveau Testament) pour savoir ce que Jésus a dit, et tu mets ses paroles en pratique. Tu commences par demander pardon à Dieu et par te faire baptiser dans l'eau (tu meurs en Jésus Christ lorsque tu es plongé dans l'eau et tu ressuscites en lui – tu reçois Sa Vie – lorsque tu ressorts de l'eau), Dieu fait alors de toi une nouvelle création et te donne une nouvelle vie. Pour t'aider à vivre cette nouvelle vie et à grandir en devenant de plus en plus semblable à Jésus Christ, Dieu veut te remplir de son Esprit-Saint. Être un disciple de Christ, c'est être un apprenti aux côtés d'autres apprentis plus ou moins avancés dans leur formation, tous à l'écoute de Jésus Christ et du Dieu vivant, en persévérant dans cette obéissance toute la vie.

Voici un excellent enseignement vidéo à suivre impérativement si tu veux progresser rapidement :

D'abord, regarde les films :

qui vont te surprendre, te défier et te motiver !
NB: il peut être nécessaire de choisir le sous-titrage en français !

Puis, visionne les leçons de l'école Pionnier :

Leçon 1 – Sortez de la boite !
Leçon 2 – La religion ou Jésus ?
Leçon 3 – Le Livre des Actes des apôtres
Leçon 4 – Connaissance et obéissance
Leçon 5 – Prêcher et guérir
Leçon 6 – Kickstart ta vie chrétienne !
Leçon 7 – Repentance et baptême
Leçon 8 – Comment partager l’Évangile ?
Leçon 9 – Saints ou pécheurs ?
Leçon 10 – Le baptême d’eau
Leçon 11 – Le baptême du Saint-Esprit
Leçon 12 – Être guidé par le Saint-Esprit
Leçon 13 – Lorsque vous jeûnez…
Leçon 14 – Dieu d’amour ou Dieu saint ?
Leçon 15 – Ancienne et Nouvelle Alliance
Leçon 16 – La Nouvelle Alliance
Leçon 17 – Réforme du système de l’église
Leçon 18 – La vision de Jésus pour l’Église
Leçon 19 – Maintenant il est temps d’agir !
Leçon 20 – La réforme a commencé
Leçon 21 – Chasser les démons
Leçon 22 – Cours pratique sur la délivrance
Leçon 23 – Comment comprendre la Bible?
Leçon 24 – Christianisme «copier/coller»

Tu peux aussi retrouver les vidéos originales avec des sous-titres dans plusieurs langues sur la chaine YouTube The Pioneer School.

Enfin, n'hésite pas à poser des questions à d'autres disciples de Christ ou au moyen du formulaire de cette page.

Evite-toi bien des douleurs…

(adapté de l'original en anglais : Save Yourself Some Pain)

Devenir chrétien est l'événement le plus incroyable de toute ta vie. Il s'agit du rétablissement d'une relation harmonieuse entre toi et Dieu. Tu as trouvé la paix avec ton Créateur. Tu as trouvé la vie éternelle! Sois-en assuré : Dieu ne t'abandonnera jamais. Il t'a amené jusqu'ici et il complétera l'excellent travail qu'il a commencé en toi. Dieu connaît toutes tes pensées, tes soucis et toutes tes préoccupations les plus intimes.

Considérons maintenant certaines de ces préoccupations. Tout d'abord, et la principale préoccupation :

As-tu l'« assurance » de ton salut?
La Bible dit de t'appliquer à affermir ta vocation et ton élection (2 Pierre 1 :10), donc, nous allons passer en revue une brève "liste de vérification" pour t'assurer que tu es vraiment sauvé :

  1. Es-tu conscient que Dieu est devenu un homme en chair et en os en la personne de Jésus-Christ (Jean 1 :14), et qu'il est mort pour les péchés du monde?
  2. Es-tu venu au Sauveur parce que tu avais péché?
  3. T'es-tu « repenti » (c-à-d as-tu changé d'attitude vis-à-vis de Dieu et de ce qu'Il appelle le péché) et as-tu mis ta foi (confiance) en Jésus?
  4. Es-tu convaincu qu'il a souffert et qu'il est mort sur la croix et qu'il est ressuscité le troisième jour?

La Court de la Justice Éternelle de Dieu nous acquitte sur le fondement que Jésus Christ a payé notre peine (notre amende). Nous sommes "justifiés" (déclarés juste par Dieu) par sa mort et sa souffrance. La résurrection de Jésus Christ était le sceau d'approbation de Dieu du fait que son sang précieux était suffisant pour payer l'amende (la juste peine que méritaient nos péchés).

Penses-y de cette façon ... Tu as violé la loi et tu es passible d'une amende de 50.000 euros. Tu dis au juge que tu es vraiment désolé pour ton crime, mais il répond : « Bien sûr, vous devriez l'être – vous avez enfreint la loi, et maintenant pouvez-vous payer cette amende? » Le juge ne peut t'acquitter que si l'amende est payée. Si quelqu'un paie l'amende à ta place, alors il peut te laisser aller, mais il doit avoir un « fondement » sur lequel s'appuyer pour te relâcher.

La raison pour laquelle nous avons besoin d'un substitut (un sauveur) pour payer notre amende morale, c'est parce que nous avons transgressé la Loi de Dieu. Pour comprendre à quel point nous avons transgressé cette loi (les Dix Commandements), nous allons passer en revue certains d'entre eux :

  • As-tu déjà dit un mensonge?
  • As-tu déjà volé quelque chose?
  • As-tu déjà convoité une autre personne?
Si tu as répondu « oui » à ces questions, tu admets que tu es un menteur, un voleur et un adultère dans ton coeur. Or, tu devras faire face à Dieu au Jour du Jugement! Si tu as utilisé son nom en vain, alors tu es coupable de "blasphème" - tu as utilisé le saint Nom de Dieu comme un juron ou une parole de malédiction. Peut-être as-tu détesté quelqu'un, alors la Bible dit que tu es un assassin. Tu as violé la loi sainte de Dieu, et tu es en grande difficulté. Au jour du jugement, tu seras reconnu coupable et tu finiras en enfer. Voilà pourquoi tu as besoin du Sauveur. Être simplement désolé pour tes péchés, ou les confesser à Dieu ne sera pas suffisant pour t'aider. Tu dois changer d'attitude vis-à-vis du péché et donc t'en détourner (te repentir), et mettre toute ta confiance (foi) dans le Sauveur Jésus-Christ et lui seul. Il est le seul "fondement" par lequel Dieu peut t'accorder sa miséricorde. Si tu n'es pas sûr de ton salut, lis et médite le Psaume 51, puis fais-en ta propre prière.

Voyons maintenant les principes les plus importants pour t'épargner beaucoup de douleur ... (clique sur une ligne pour lire les détails)

Un bébé en bonne santé a bon appétit. Si tu es vraiment "né" de l'Esprit de Dieu, tu auras un bon appétit. La Bible dit : « comme des enfants nouveau-nés, désirez ardemment le lait pur de la Parole, afin qu'il vous fasse grandir en vue du salut » (1 Pierre 2:2). Nourris-toi tous les jours sans faute par la lecture de la Bible. Job a dit, « j’ai de l’estime pour les paroles de sa bouche plus qu’à ma nourriture nécessaire » (Job 23:12). Plus tu manges, plus vite tu grandiras, et moins d'ecchymoses (“bleus”) tu auras. Accélère le processus pour t'épargner la douleur : choisis de lire la Parole de Dieu chaque jour, sans faillir. Dis-toi : « Pas de Bible, pas de petit déjeuner. Pas de lecture, pas de nourriture ». Sois comme Job, et mets ta Bible avant ton ventre. Si tu fais cela, Dieu promet que tu seras comme un arbre fruitier, fort et sain (lire le Psaume 1). Chaque jour, trouve un endroit calme, et immerge ton âme dans la Parole de Dieu.

Il peut y avoir des moments où tu lis ses pages avec beaucoup d'enthousiasme, et il peut y avoir d'autres moments où la lecture semble aride et même ennuyeuse. Mais la nourriture profite à ton corps que tu l'aimes ou non. Comme enfant, tu as sans doute mangé le dessert avec beaucoup d'enthousiasme. Peut-être que tu n'appréciais guère les légumes. Si tu étais un enfant normal, on t'encourageait probablement à les manger d'abord. Puis, en grandissant tu as appris à te discipliner à manger des légumes. Ceci parce qu'ils sont bénéfiques à ton corps, même si autrefois ils ne faisaient pas plaisir à tes papilles.

Avoir foi en quelqu'un, c'est lui faire confiance.

Un jour, un jeune homme m'a regardé et m'a dit :
– Je trouve difficile de croire certaines choses de la Bible.
J'ai souri et lui ai demandé :
– Quel est ton nom ?
– Paul!
J'ai répondu avec désinvolture :
– Je ne te crois pas!
Il m'a regardé d'un air interrogateur. J'ai répété :
– Quel est ton nom?
– Paul !
et j'ai encore répondu :
– Je ne te crois pas !
Puis, je lui ai demandé :
– Où habites-tu ?
Quand il m'a répondu, je lui ai dit :
– Je ne crois pas que ce soit vrai !

Tu aurais dû voir sa réaction. Il était en colère. Je lui ai alors dit :
– Tu as l'air un peu contrarié. Sais-tu pourquoi ? Tu es en colère parce que je ne crois pas ce que tu me dis. Si tu me dis que ton nom est Paul, et que je dis : « Je ne te crois pas ! », cela signifie que je pense que tu es un menteur, que tu essaies de me tromper en me disant que ton nom est Paul, alors que c'est faux.

Puis je lui ai expliqué que si lui, un simple homme, se sentait insulté par mon manque de foi en sa parole, à combien plus forte raison il insulte le Dieu Tout-Puissant en refusant de croire Sa Parole. En faisant ainsi, il disait que Dieu n'est pas digne de confiance, qu'Il est un menteur et un imposteur. La Bible dit : « Celui qui ne croit pas Dieu le fait menteur » (1 Jean 5 :10). Elle dit aussi : « Prenez garde, frère, que quelqu'un de vous n'ait un coeur mauvais et incrédule... » (Hébreux 3 :12). Martin Luther a dit : « Quelle plus grande insulte... peut-on faire à Dieu, que de ne pas croire en ses promesses ? »

J'ai entendu des gens dire « Mais je trouve ça difficile d'avoir foi en Dieu ». Ils ne réalisent pas les conséquences de leurs mots. Ce sont les mêmes gens qui croient aux prévisions météo, qui croient ce que les journaux racontent, et qui font confiance pour leur vie à un pilote qu'ils n'ont jamais vu quand ils prennent l'avion. Nous exerçons notre foi tous les jours. Nous faisons confiance aux freins de notre voiture et aux autre conducteurs qui circulent en sens inverse. Nous faisons confiance à nos livres d'histoire, à nos livres de médecine, et à la sécurité de nos ascenseurs. Pourtant, les ascenseurs peuvent tomber. Les livres d'histoire peuvent se tromper. Les avions peuvent s'écraser. Alors, combien plus devons-nous faire confiance aux promesses sûres et vraies du Dieu Tout-Puissant. Il ne nous laisse jamais tomber... lorsque nous lui faisons confiance.

J'ai souvent entendu des cyniques dire: « La Bible est pleine d'erreurs ». La première erreur qu'elle rapporte, c'est celle de l'homme qui a rejeté Dieu, et la Bible racontent l'histoire des hommes et des femmes qui font encore et encore la même erreur tragique. Elle est aussi pleine de contradictions apparentes. Par exemple, les Écritures (la Bible) disent qu'« avec Dieu, rien ne vous sera impossible » (Luc 1 :37). On nous dit qu'il n'y a rien que le Dieu Tout-Puissant ne puisse faire. Pourtant, on nous dit aussi qu'il est « impossible que Dieu mente » (Hébreux 6 :18). Donc, il y a quelque chose que Dieu ne peut pas faire! C'est donc une « erreur » évidente dans la Bible. La réponse à ce dilemme se trouve dans le ver de terre.

Sais-tu qu'il me serait impossible de manger des vers de terre, et pourtant je l'ai vu faire. J'ai regardé une fois un homme à la TV qui mettait du beurre sur son toast, puis versait directement d'une boîte des gros vers qui se tortillaient. Il a pris un couteau et une fourchette, a coupé son repas frétillant, et l'a mangé. J'ai eu la nausée. C'était dégoûtant. La pensée de mâcher des vers vivants froids m'est si répugnante et si désagréable que je peux franchement dire qu'il me serait impossible d'en manger, même si je l'ai vu faire. C'est si abominable pour moi que mon affirmation repose sur la force du mot « impossible ».

Le mensonge, la tromperie, le faux témoignage, etc., sont si repoussants pour Dieu, si abominable pour Lui, si opposé à son caractère saint, que les Écritures s'appuient sur la force du mot « impossible » pour étayer l'allégation. Il ne peut pas, Il n'a jamais pu, et Il ne pourra pas mentir, jamais !

Cela signifie que dans un monde où nous sommes continuellement trompés, nous pouvons totalement compter sur les promesses de Dieu, leur faire confiance, et compter sur elles. Elles sont sûres, certaines, indiscutables, vraies, dignes de confiance, solides, fidèles, indéfectibles, fiables, constantes, et un ancrage pour notre âme. En d'autres termes, tu peux vraiment les croire, et à cause de cela, tu peux te jeter les yeux bandés et sans réserve, dans Ses mains puissantes. Il ne te laissera jamais tomber, vraiment jamais. Crois-tu cela ?

Il était tard en Décembre 1996. Une grande famille s'était réunie à Los Angeles pour une joyeuse occasion : emballer les cadeaux de Noël. C'était une grande famille parce qu'elle était le produit de deux mariages. Ils étaient nombreux à s'être réunis ce soir-là et cinq des enfants dormaient dans le garage. C'était un bâtiment rénové, chauffé pendant les nuits froides par un radiateur électrique posé près de la porte.

Aux premières heures de la matinée, le radiateur s'est brutalement enflammé, bloquant la porte. En quelques secondes, la pièce est devenue un brasier. Le 18 a reçu l'appel affolé de l'indicible terreur de ce moment. On entendait un des enfants crier : « je suis en feu ! ». Le père désemparé s'est vainement précipité dans les flammes pour tenter de sauver ses enfants bien-aimés. Il a été brûlé sur plus de 50% de la surface de son corps. Tragiquement, les cinq enfants sont morts brûlés vifs. Ils sont morts parce des barres d'acier aux fenêtres du garage ont empêché leur évasion. Il y avait une seule porte et là les flammes les ont arrêtés.

Tu es de retour dans le passé. C'est quelques minutes avant que le radiateur ne s'enflamme. Tu regardes à travers l'obscurité les cinq jeunes qui dorment paisiblement. Tu sais que, à tout moment la pièce va devenir un enfer et brûler la chair des enfants horrifiés. Peux-tu en toute bonne conscience passer ton chemin ? Non ! Tu dois les réveiller, et les avertir de ce piège mortel !

Le monde dort paisiblement dans les ténèbres de l'ignorance. Il y a une seule porte par laquelle ils peuvent échapper à la mort. Les barres d'acier du péché empêchent leur salut, et en même temps exigent les flammes de la Justice Éternelle. Quelle horreur sera le Jour du Jugement ! Les feux de la colère du Dieu Tout-Puissant va brûler pour l'éternité. À l'Église – c'est-à-dire aux chrétiens – a été confiée la tâche de réveiller les gens avant qu'il ne soit trop tard. Nous ne pouvons pas tourner le dos et passer notre chemin dans la complaisance. Réfléchis à la façon dont le père a couru dans les flammes. Son amour ne connaissait pas de limites, et notre dévouement à la mission cruciale que Dieu nous a donné sera directement proportionnelle à notre amour pour les perdus. Il y en a seulement quelques-uns qui courent tête baissée dans les flammes pour les avertir de fuir (Luc 10:2). S'il te plaît sois l'un d'entre eux. Nous n'avons pas vraiment le choix. L'apôtre Paul dit: « Malheur à moi si je ne prêche pas l'évangile ! " (1 Corinthiens 9:16).

Charles Spurgeon, qui était connu comme le « Prince des Prêcheurs », a dit ces mots: « Si vous n'avez pas envie que les autres soient sauvés, alors vous n'êtes pas sauvés vous-même. Soyez sûr de cela. » Un chrétien ne peut être apathique quand au salut du monde. L'amour de Dieu en lui va le motiver pour chercher et sauver ceux qui sont perdus.

Tu as probablement un temps limité après ta conversion pour avoir un impact sur tes amis et ta famille non sauvés par la Bonne Nouvelle (l'Evangile). Après le choc initial de ta conversion, ils vont te mettre dans une petite boîte avec un ruban soigneusement noué et te tenir à distance. Il est donc important que tu profites du peu de temps qui te reste pour qu'ils t'écoutent encore.

Voici quelques conseils qui te feront économiser beaucoup de chagrin. Comme nouveau chrétien, un de mes amis a fait des dégâts irréparables en agissant comme un éléphant dans un magasin de porcelaine. Il a pressé sa mère, son père, et beaucoup de ses amis à prendre une « décision pour Christ ». Il était sincère, zélé, affectueux, gentil, et stupide. Il n'avait pas compris que le salut ne s'obtient pas en prenant une « décision » mais par la repentance, ni que la repentance est un don de Dieu (voir 2 Timothée 2:25). La Bible enseigne que nul ne peut venir au Fils, si Dieu ne « l'attire » à lui. Si tu es en mesure d'obtenir une décision, mais que la personne n'est pas convaincue de ses péchés, tu vas certainement te retrouver avec un mort-né sur les bras.

En réalité, dans son « zèle sans connaissance », mon ami a vacciné ceux-là même qu'il essayait désespérément de sauver. Il n'y a rien de plus important pour toi que le salut de tes proches, et tu ne veux pas le rater. Si tu le fais, tu constateras que tu n'as pas de seconde chance. Prie donc avec ferveur pour eux, en remerciant Dieu pour leur salut. Qu'ils voient ta foi. Qu'ils sentent ta gentillesse, ton amour authentique, et ta douceur. Achète des cadeaux sans aucune raison. Fais des corvées quand tu n'y es pas invité. Marche pour eux un deuxième kilomètre. Mets-toi à leur place. Tu sais que tu as trouvé la vie éternelle. La mort a perdu son aiguillon ! Ta joie est indescriptible – mais en ce qui les concerne, tu as subi un lavage de cerveau. Tu fais partie d'une secte bizarre. C'est pourquoi, tes actions aimantes parleront plus fort que dix mille sermons éloquents.

C'est à cause de cela que tu dois éviter toute confrontation verbale jusqu'à ce que tu aies acquis les connaissances pour guider ton zèle. Prie pour avoir la sagesse et pour sentir le temps de Dieu. Tu n'auras peut-être qu'une seule occasion, fais en sorte qu'elle compte. Garde ton calme. Si tu ne le fais pas, tu risques de le regretter toute ta vie. Crois-moi, il est préférable d'entendre un être cher ou un ami proche te dire : « Parle-moi de ta foi en Jésus-Christ », plutôt que tu leur dises : « Assieds-toi. Il faut que je te parle. »

Il est important de réaliser que nous devons partager notre foi avec les autres chaque fois que nous en avons l'occasion. La Bible dit qu'il y a seulement deux types d'occasions où nous devrions le faire : l'occasion « favorable » et l'occasion « non favorable » (2 Timothée 4:2). L'apôtre Paul a demandé qu'on prie pour son propre témoignage personnel. Il a écrit : « Priez pour moi afin que, lorsque j'ouvre la bouche, la parole me soit donnée pour faire connaître avec assurance le mystère de l'Evangile. C'est pour lui que je suis ambassadeur dans les chaînes. Priez que j'en parle avec assurance comme je dois le faire. » (Ephésiens 6.19-20)

Rappelle-toi que tu as la grave responsabilité de parler aux biens-aimés de tes proches. Plusieurs fois, lorsque tu ouvres ta bouche pour l'Evangile, tu pourrais être la réponse à la prière fervente d'un autre chrétien. Il a peut-être crié à Dieu qu'Il utilise un témoin fidèle pour parler à sa mère ou à son père bien-aimé, et tu es cette réponse à sa prière. Tu es ce témoin véritable et fidèle que Dieu veut utiliser.

Ne perds jamais de vue le monde et toutes ses souffrances. Garde le sort des incroyants devant tes yeux. Trop d'entre nous s'installent sur un banc rembourré et deviennent introvertis. Notre monde devient un monastère sans murs. Nos amis se limitent uniquement à ceux qui sont au sein de l'Eglise, alors que Jésus était « l'ami des pécheurs ». Alors, prends délibérément le temps de te lier d'amitié par souci de leur salut. Rappelle-toi que chaque personne qui meurt dans ses péchés a rendez-vous avec le Juge de l'Univers. L'Enfer ouvre tout grand ses terribles mâchoires. Il n'y a pas de tâche plus sérieuse que de se voir confié l'Évangile du Salut : travaille avec Dieu pour le bien-être éternel de l'humanité agonisante !

Il a bien été dit que Dieu répond toujours à la prière. Quelquefois il dit « Oui ». Parfois, il dit « NON ». Quelquefois il dit, « Attendez une minute », et un jour pour le Seigneur est un millier d'années pour nous (2 Pierre 3:8). Cela signifie qu'une attente de dix ans pour nous, est de 14 minutes et 24 secondes pour Dieu, alors demande avec foi, mais repose-toi dans la paix et avec patience.

Des enquêtes montrent que plus de 90% des américains prient tous les jours. Sans doute, ils prient pour la santé, la richesse, le bonheur, etc. Ils prient également lorsque grand-maman tombe malade, et quand la grand-mère ne va pas mieux (ou meurt), beaucoup finissent désabusés, et certains amers. C'est parce qu'ils ne comprennent pas ce que la Bible dit au sujet de la prière. Elle enseigne que le péché empêche même Dieu d'écouter ta prière (Psaume 66:18). Elle enseigne, entre autres choses, que si nous prions en doutant, nous n'obtiendrons pas de réponse (Jacques 1:6-7).

Voici comment faire pour être entendu....

  1. Prie avec foi (Hébreux 11:6).
  2. Prie avec les mains propres et le cœur pur (Psaume 24:3-4).
  3. Fais des prières sincères et authentiques, plutôt que de vaines redites (Matthieu 6:7).
  4. Assure-toi que tu pries bien le Dieu révélé dans les Saintes Ecritures (La Bible) (Exode 20:3-6).

Comment « prier avec foi » ? Si quelqu'un te dit, « Tu es un homme de grande foi en Dieu », il peut s'imaginer te faire un beau compliment. Mais ce n'est pas le cas, car le compliment s'adresse à Dieu. Par exemple, si je t'ai dit, « Je suis un homme de grande foi en mon médecin », c'est en fait le médecin que je complimente. Si j'ai une grande foi en lui, cela signifie que je le vois comme étant un homme intègre, avec d'excellentes compétences - qu'il est digne de confiance. Je donne la « gloire » à cet homme par ma foi en lui. La Bible dit qu'Abraham « n'a pas douté, par incrédulité, de la promesse de Dieu, mais il a été fortifié par la foi et il a rendu gloire à Dieu, car il avait la pleine conviction que ce que Dieu promet, il peut aussi l'accomplir » (Romains 4:20-21). Abraham était un homme de grande foi en Dieu. Rappelle-toi, ce n'est pas un compliment à Abraham. Il a simplement eu un aperçu de l'incroyable capacité de Dieu, de Son intégrité sans faille, et de Son admirable fidélité à tenir toutes les promesses qu'Il fait. Sa foi a donné « gloire » à un Dieu fidèle.

En ce qui concerne Dieu, si tu appartiens à Jésus, tu es un VIP. Tu peux t'approcher hardiment du trône de la grâce (Hébreux 4:16). Tu as accès au roi, parce que tu es le fils ou la fille du roi. Lorsque tu étais enfant, as-tu dû ramper pour obtenir que tes besoins soient satisfaits par maman ou papa? J'espère que non.

Donc, quand tu pries, ne dis pas, « Oh! mon Dieu, j'espère que tu pourvoiras à mes besoins ». Au lieu de cela, dis quelque chose comme: « Père, je te remercie de ce que tu tiens chaque promesse que tu fais. Ta Parole dit que tu vas pourvoir à tous mes besoins selon Ta richesse, avec gloire, en Jésus-Christ (Philippiens 4:19). Par conséquent, je te remercie de ce que tu vas faire ceci pour ma famille. Je prie en m'appuyant sur le merveilleux nom de Jésus. Amen ».

Le grand missionnaire, Hudson Taylor, a dit : « La puissance de la prière n'a jamais été testée à sa pleine capacité. Si nous voulons voir la puissance divine manifestée au lieu de la faiblesse, de l'échec et de la déception, répondons au défi permanent de Dieu : “ Invoque-moi, et je te répondrai, et je t'annoncerai de grandes choses, des choses que tu ne connais pas ” ».

Comment peux-tu avoir des « mains propres et un cœur pur » ? Simplement en confessant tes péchés à Dieu, par Jésus Christ. Son sang purifie de tout péché (1 Jean 1:7-9). Lorsque tu les confesses à Dieu à travers Jésus, Dieu ne pardonne pas seulement chacun de tes péchés, Il promet d'oublier chaque péché (Hébreux 8:12). Même, Il te justifiera, en vertu du sacrifice du Sauveur. Cela signifie qu'Il te regardera comme si tu n'avais jamais péché. Il te rendra pur à ses yeux - sans péché. Il « purgera » même ta conscience, de sorte que tu n'auras plus ce sentiment de culpabilité d'avoir péché. Voilà ce que je veux dire par « être justifié par la foi ». Voilà pourquoi tu dois te plonger dans l'Ecriture Sainte (la Bible) : lis dans le Nouveau Testament les lettres aux églises (les épîtres) et vois les choses merveilleuses que Dieu a faites pour nous à travers la Croix du Calvaire. Si tu ne prends pas la peine de lire le testament, tu n'auras pas la moindre idée de tout ce qui t'a été légué.

Comment prier des « prières sincères et authentiques »? Simplement en demeurant dans l'amour de Dieu. Si l'amour de Dieu est en toi, tu ne prieras jamais des prières hypocrites ou égoïstes. En fait, tu ne vas pas prier des prières égoïstes si tu as un cœur rempli d'amour. Lorsque ta vie de prière est agréable à Dieu, la Bible dit qu'Il te récompensera (Matthieu 6:6).

Comment sais-tu que tu es en train de prier pour « le Dieu révélé dans les Saintes Écritures »? Étudie la Bible. N'accepte pas l'image de Dieu dépeinte par le monde, même si elle fait appel à l'intelligence naturelle. Une figure paternelle aimante, sans aucun sens de la justice ou de la vérité, est quelque chose de séduisant pour les pécheurs coupables. Mais considère les tonnerres et les éclairs au Mont Sinaï, et le peuple de Dieu dans l'épouvante (Exode 19.16). Contemple Jésus sur la croix du Calvaire, suspendu dans une agonie indicible, ce à cause de la Justice d'un Dieu saint. Ces pensées tendrons à bannir l'idolâtrie tournée vers un faux dieu. Ne te forge pas ta propre image de Dieu mais apprends à connaître Dieu dans les Ecritures Saintes, la Bible, qui Le révèlent.

Lorsque tu es devenu chrétien, tu es entré directement dans le feu d'une bataille séculaire. Tu as trois ennemis : le monde, la chair et le diable. Avant de devenir un chrétien, tu flottais en aval avec les autres poissons morts. Mais maintenant, Dieu a mis sa vie en toi, et tu te retrouves à nager à contre-courant. Examinons ces trois ennemis résistants.

Tout d'abord, le monde. Lorsque la Bible parle du « monde » dans ce contexte, elle se réfère au système du monde pécheur et rebelle. C'est le monde qui aime l'obscurité et qui hait la lumière (Jean 3:20), il est régi par le « dieu de ce monde » (2 Corinthiens 4: 4), le « prince de la puissance de l'air » (Ephésiens 2:2). La Bible dit que le chrétien a échappé à la corruption qui est dans le monde par la convoitise. La « convoitise » est un désir illégal, et c'est le moteur de ce monde, que ce soit la soif de péché sexuel, de pouvoir, d'argent, ou des biens matériels. La convoitise est un monstre qui ne sera jamais satisfait, il ne faut pas le nourrir. Sinon il grandira de plus en plus, jusqu'à ce qu'il pèse lourdement sur ton dos, et ce sera ta mort (voir Jacques 1:15).

Il n'y a rien de mal avec le sexe, le pouvoir, l'argent ou les biens matériels, mais lorsque ceux-ci deviennent prédominants aux yeux de Dieu, la Bible appelle cela les « passions incontrôlées » (Colossiens 3:5). On nous dit : « N'aimez pas le monde ni rien de ce qui fait partie de ce monde. Si quelqu'un aime le monde, l'amour pour le Père n'est pas en lui », « Celui donc qui veut être l'ami du monde se fait l'ennemi de Dieu » (1 Jean 2:15, Jacques 4:4).

Le second ennemi est le diable. Comme nous l'avons vu, il est connu comme le « dieu de ce monde ». Il était ton père spirituel avant que tu ne rejoignes la famille de Dieu (Jean 8:44, Ephésiens 2:2). Jésus a appelé le diable un voleur, qui est venu pour « tuer, voler et détruire » (Jean 10:10).

Pour surmonter le diable et ses démons, tu dois t'assurer que tu es équipé de l'armure spirituelle de Dieu décrite dans Ephésiens 6:10-20. Familiarise-toi intimement avec elle. Dors avec elle. Ne l'enlève jamais. Fixe l'épée à deux tranchants dans ta main de sorte que tu ne la laches jamais. La raison pour ça nous amène au troisième ennemi.

Le troisième ennemi est ce que la Bible appelle la « chair ». C'est ta nature pécheresse. Le champ de bataille, c'est tes pensées, ton intelligence.

Si tes pensées sont occupées par la chair, tu seras attiré par le monde et tous ses péchés. L'intelligence est l'organe de traitement des données collectées par les yeux et les oreilles. Elle est le centre de tes appétits. Tout péché est conçu dans le « cœur » (Proverbes 4:23, Matthieu 15:19). Nous devons prendre garde aux pensées de convoitise, car la Bible avertit que la convoitise enfante le péché, et le péché quand il est conçu conduit à la mort. Chaque jour que nous vivons, nous avons le choix : pécher ou de ne pas pécher - telle est la question. La réponse à la question du péché, c'est la crainte de Dieu (c-à-d la peur d'être séparé de Lui). Si tu ne crains pas Dieu, tu pécheras pour la joie de ton cœur pécheur.

Sais-tu que Dieu tue les gens? Il a tué un homme parce qu'il n'a pas aimé son comportement sexuel anormal (Genèse 38:10). Il a tué un mari et sa femme, juste parce qu'ils ont dit un mensonge (Actes 5:1-11). La connaissance de la bonté de Dieu (ses jugements justes contre le mal), devrait mettre la crainte de Dieu en nous, et nous aider à ne pas tomber dans le péché.

Si nous savons que l'oeil de l'Éternel est partout, et qu'Il voit le mal et le bien, et qu'Il amènera toute œuvre en jugement, alors nous vivrons en conséquence. De telles pensées graves sont précieuses, car « par la crainte de l'Eternel on éloigne du mal » (Proverbes 16: 6). Jésus a dit :

« Je vous le dis, à vous qui êtes mes amis: ne redoutez pas ceux qui tuent le corps et qui, après cela, ne peuvent rien faire de plus. Je vais vous montrer qui vous devez redouter: redoutez celui qui, après avoir tué, a le pouvoir de jeter en enfer. Oui, je vous le dis, c'est lui que vous devez redouter. » (Luc 12.4-5)

Prie pour que Dieu te montre le bon endroit où rencontrez de vrais chrétiens. Ils ne se trouvent pas nécessairement dans les bâtiments d'églises. Alors, assure-toi que l'église où tu vas appelle bel et bien le péché ce qu'il est - le péché. Croient-ils les promesses de Dieu? Sont-ils aimants? Est-ce que les responsables traitent leurs conjoints avec respect? Sont-ils fondés sur la Parole de Dieu (la Bible)? Ont-t-ils un cœur humble et un esprit doux? Écoute attentivement leurs enseignements, vérifie dans ta bible si ce qui t'es dit est correct (lis Actes 17:11) et interroge le Saint-Esprit qui peut t'enseigner toutes choses (lis Jean 14.26 et 1 Jean 2:27). Il doit glorifier Dieu, magnifier Jésus, et édifier le croyant. Une preuve que tu es vraiment sauvé, c'est que tu auras un amour pour les autres chrétiens (1 Jean 3:14). Tu auras envie de communion avec eux. Le vieux dicton que « les oiseaux de même plumage volent ensemble » est vrai pour les chrétiens. Vous vous réunissez pour la fraction du pain (le repas de la cène, lire Matthieu 26:26-29), pour l'enseignement de la Parole, et pour la camaraderie. Vous partagez les mêmes inspirations, les mêmes compréhensions, les mêmes inclinations, les mêmes tentations, les mêmes aspirations, les mêmes motivations et les mêmes transpirations : vous travaillez ensembles pour le même objectif, pour l'avancement du Royaume de Dieu sur la terre. Ceci est la raison pour laquelle tu te joins à l'église, pas parce que tu dois, mais parce que tu le désires.

Ne deviens pas un « papillon spirituel ». Déploie tes racines vers le bas. Si tu déménages d'église en église, comment ton pasteur va-t-il savoir quel type de nourriture tu peux digérer ? La Bible dit que ton berger devra rendre compte à celui qui t'a confié à lui (Hébreux 13:17), alors fais-toi connaître à ton pasteur. Prie pour lui régulièrement. Prie aussi pour sa femme, sa famille, et pour les anciens. Être un pasteur n'est pas une tâche facile. La plupart des gens ne réalisent pas combien d'heures il est nécessaire pour préparer une nouvel enseignement chaque semaine. Ils ne se rendent pas compte du temps passé dans la prière et dans l'étude de la Parole. Si le pasteur raconte la même histoire à deux reprises, ou partage quelque chose qu'il a déjà partagé auparavant, alors rappelle-toi qu'il est humain. Ainsi, accorde-lui beaucoup de grâce, et un double honneur. Ne murmure jamais à son sujet. Si tu n'aimes pas quelque chose qu'il a dit, prie à ce sujet, puis laisse Dieu s'occuper de la question. Si cela ne te satisfait pas, il est préférable de quitter l'église, plutôt que de la diviser par des plaintes et des murmures.

Une fois une femme avait étalé certains potins au sujet d'un pasteur local. Ce qu'il avait prétendument fait est devenu de notoriété publique autour de la ville. Ensuite, elle a constaté que ce qu'elle avait entendu n'était pas vrai. Elle est allée galamment vers le pasteur pour lui demander pardon. Le pasteur lui a pardonné mais lui a dit de prendre un oreiller plein de plumes minuscules dans un coin de la ville, et de secouer les plumes par un vent fort. Puis il lui a dit d'essayer de ramasser chaque plume. Il a expliqué que les dommages avaient déjà été faits. Elle avait détruit sa bonne réputation, et tenter de réparer les dégâts c'était comme essayer de ramasser des plumes par un vent fort.

La Bible dit que la vie et la mort sont au pouvoir de la langue. Nous pouvons tuer quelque chose ou la rendre vivante avec nos mots. Les Ecritures révèlent aussi que Dieu hait ceux qui causent la division entre les frères (Proverbes 6:16). Prie avec le psalmiste, « Mets Seigneur, un garde sur ma bouche; garde la porte de mes lèvres ».

Rappelle-toi le vieux dicton: « Qui commère avec vous, commèrera de vous ».

Pour le chrétien, chaque jour devrait être un jour de reconnaissance. Nous devrions être reconnaissants, même au milieu des problèmes. L'apôtre Paul a dit : « Je suis débordant de joie au milieu de toutes nos détresses » (2 Corinthiens 7:4). Il savait que Dieu faisait concourir toutes choses pour son bien, même s'il allait traverser des persécutions (Romains 8:28).

Des problèmes viendront à ta rencontre. Dieu les utilisera pour que tu grandisses comme chrétien. Il permettra des tempêtes, afin que des racines descendent profondément dans le sol de Sa Parole. Nous prions plus au milieu des problèmes et il a été dit à juste titre que tu verras mieux à genoux que sur la pointe de tes pieds.

Un jour un homme a observé un papillon qui avait du mal à sortir de son cocon. Afin de l'aider dans son effort, il a pris une lame de rasoir, et soigneusement fendu le bord du cocon. Le papillon a échappé à son problème... et est mort sur le champ.

La lutte du papillon, c'est la voie de Dieu. En luttant, son petit cœur se met à battre rapidement et envoie le sang de la vie dans ses ailes.

Les difficultés ont leur objectif. Ils nous conduisent à lutter - ils nous mettent à genoux. Ils sont le cocon dans lequel nous nous trouvons souvent. C'est là que le sang de la vie de la foi en Dieu nous aide à déployer nos ailes.

Foi et reconnaissance (actions de grâce) sont des amis proches. Si tu as la foi en Dieu, tu seras heureux parce que tu sais que Sa main aimante est sur toi, même si tu es dans la gueule d'un lion. Cela te donnera un profond sentiment de joie. Et la joie est le baromètre de la profondeur de la foi que tu as en Dieu. Laisse-moi te donner un exemple. Imagine si je disais que je te donnerais un million d'euros à condition que tu m'envoies un courriel (mail). Bien sûr, tu ne crois pas que je le ferais. Mais admettons que ce soit vrai. Imagine si tu as connaissance que plus de 1000 personnes m'ont envoyé un courriel et que chacune a reçu un million d'euros - sans conditions. Plus que ça. Tu m'as effectivement appelé et je t'ai personnellement assuré que je tiendrai ma parole. Si tu me crois, ne serais-tu pas joyeux ? Si tu ne me crois pas, pas de joie. L'intensité de la joie que tu as serait un baromètre de combien tu as cru en ma promesse.

Nous avons tellement de raisons d'être reconnaissants. Dieu nous a donné « les plus grandes et les plus précieuses promesses » qui sont « plus désirables que l'or » (2 Pierre 1.4). Fais-toi une grande faveur : crois aux promesses de Dieu et remercie-Le continuellement pour elles, et « que ta joie soit complète » (Jacques 1.2).

Une fois, un vieux fermier avait reçu la visite d'une connaissance inconvertie. Après avoir baissé la tête, le fermier remercia Dieu pour la nourriture qu'ils étaient sur le point de manger. La connaissance dit alors sèchement : « Pourquoi faites-vous ça ? Dieu n'existe pas. Nous vivons dans une époque éclairée ». Le vieux fermier sourit et dit : « Il y en a un dans la ferme qui ne remercie pas Dieu avant de manger ». Le proche se redressa et dit : « Qui est ce clairvoyant ? » Ce à quoi l'agriculteur répondit tranquillement : « mon cochon ».

La Bible dit : « Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus Christ, pour le pardon de vos péchés..." (Actes 2:38). Il n'y a donc aucun doute quant à savoir si tu dois ou non être baptisé. La question est de savoir comment, quand et par qui ?

Il semble aussi clair dans l'Écriture que ceux qui ont été baptisés ont été immergés complètement dans l'eau. Voici une des raisons pourquoi :

« Et Jean aussi baptisait à Enon, près de Salim, parce qu'il y avait là beaucoup d'eau ... » (Jean 3:23).

Si Jean avait simplement aspergé les croyants, il aurait seulement eu besoin d'une tasse pleine d'eau.

Le geôlier de la ville de Philippes et sa famille ont été baptisés à minuit, dès qu'ils ont cru. Alors, qu'attends-tu?

Qui devrait te baptiser ? L'Ecriture montre que ce sont d'autres simples croyants qui baptisent.

Un jour quelqu'un a dit que le portefeuille est la « dernière frontière ». C'est-à-dire la dernière chose que nous cédons à Dieu en signe de reddition. Mais ce devrait être la première chose avec la soumission de notre cœur. Jésus a souvent parlé d'argent. Il a dit que nous ne pouvons pas servir à la fois Dieu et Mammon (voir Matthieu 6:24). Le mot « Mammon » était le mot commun araméen pour les richesses et il signifie « ce qui est digne de confiance ». En d'autres termes, ce qui est la source de notre joie, de notre sentiment de sécurité, et le fournisseur de nos besoins, c'est soit l'argent, soit Dieu.

Quand tu donnes, assure-toi que tu le fais d'un cœur joyeux (voir 2 Corinthiens 9:7). Nos dons devraient être destinés aux besoins de l'oeuvre de Christ et des pauvres (voir Actes 11:27-29 et Galates 2:10). Ils devraient être fait en secret avec un cœur humble (voir Matthieu 6: 1-4). C'est la clé du fruit spirituel (voir Luc 16:10-11).

Si tu connais le Seigneur, rien ne peut ébranler ta foi. Il est vrai que l'homme avec une expérience n'est pas à la merci d'un homme avec un argument. Prenez par exemple un petit garçon devant un radiateur électrique. Son père l'avertit qu'il est chaud. L'enfant dit : « Oui, je crois qu'il est chaud ». À ce moment-là, il possède la conviction intellectuelle que le radiateur est chaud. Lorsque son père quitte la pièce, il se dit : « je me demande s'il est vraiment chaud ? » Il avance alors sa petite main et touche le radiateur avec ses doigts. À l'instant sa chair brûle et il cesse de croire que le radiateur est chaud. Il sait maintenant qu'il est chaud ! Il a quitté le domaine de la « foi » pour le domaine de « l'expérience ».

Un expert en chauffage arrive et dit : « garçon, je possède un diplôme d'études en chauffage. Le radiateur n'est certainement pas chaud. Je peux te le prouver ». L'enfant répondrait probablement : « Monsieur l'Expert, je ne me soucie pas de combien d'années d'études en chauffage vous avez. Je sais que ce radiateur est chaud ! Je l'ai touché. Je ne suis pas dans le domaine de la croyance, je suis dans le domaine de l'expérience. Au revoir ! ».

Si tu as touché le radiateur de l'amour et du pardon de Dieu, si le Saint-Esprit « témoigne » que tu es un enfant de Dieu (Romains 8:16), si tu as reçu l'Evangile « avec puissance, avec l'Esprit Saint et avec une pleine conviction » (1 Thessaloniciens 1:5), tu ne seras jamais ébranlé par un sceptique.

Lorsque des religieux te disent que tu dois confesser le nom de Dieu pour être sauvé, que tu dois adorer un certain jour, que tu dois être baptisé par un ancien de leur église, ne panique pas. Reviens simplement au mode d'emploi : La Bible a toutes les réponses, et les y rechercher te fera grandir.

Si tu te sens intimidé par des athées, si tu penses qu'ils sont « intellectuels », lis le livre « Dieu ne croit pas aux athées » (God Doesn't Believe in Atheists, Ray Comfort). Il te montrera que c'est le contraire. Il t'indiquera également la façon dont tu peux prouver l'existence de Dieu, et aussi prouver que personne n'est « athée ».

Enfin, la façon de prévenir les blessures sportives et la douleur, c'est en te maintenant en forme. Fais des exercices. L'apôtre Paul s'est maintenu en forme par l'exercice. Il a dit : « je m'applique sans cesse, moi aussi, à garder une conscience irréprochable, tant devant Dieu que devant les hommes » (Actes 24:16). Fais de même. Écoute la voix de ta conscience. Elle est ton amie, pas ton ennemie. Rappelle-toi les paroles de Salomon :

« Crains Dieu et observe ses commandements, car c'est ce que doit faire tout homme. En effet, Dieu jugera toute oeuvre, même celles qui ont été accomplies en cachette, les bonnes et les mauvaises » (Ecclésiaste 12:13-14).

Garde le Jour du Jugement devant tes yeux. Ce jour là, tu seras heureux d'avoir cultivé une conscience sensible.

Merci d'avoir pris le temps de lire ceci attentivement. J'espère que les principes exposés ici t'ont été utiles et que toute la connaissance que tu as ainsi acquise t'épargnera un jour bien des douleurs.

Ce site a été mis à jour en décembre 2017.
N'hésites pas à envoyer tes remarques ou tes questions au moyen du formulaire...
Merci pour la visite !

Pose-nous tes questions formulaire de contact